Exposition David Hockney – Jeudi 3 février 2022

RDV devant l’entrée du musée de l’Orangerie  – Jardin des Tuileries – Place de la Concorde 75001 PARIS à 10h15

Moyens de transport – Métro : Concorde – Bus : 42, 45, 52, 72, 73, 84, 94 : arrêt Concorde

Installé dans le Pays d’Auge depuis début 2019, le célèbre peintre britannique David Hockney y a initié un nouveau chapitre de sa création artistique. Sa maison, son jardin et la campagne environnante deviennent ses motifs de prédilection, peints sur iPad, technique qu’il utilise depuis plus de dix ans.

Quelques mois plus tôt, au musée de Bayeux, Hockney avait été fortement marqué par la Tapisserie de la reine Mathilde. Longue de près de 70 mètres, la broderie forme une frise relatant d’un seul tenant la conquête de l’Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, au XIe siècle. Germe alors le projet de dépeindre sous la forme d’un cycle narratif l’arrivée du printemps. À peine le cycle est-il initié, qu’est décrété, en mars 2020, le confinement national.

Tandis que le monde s’immobilise, Hockney réalise sur iPad, en l’espace de quelques semaines, plus de cent images. La technique lui permet une saisie rapide et précise. À la manière des impressionnistes, il capture les effets de lumière et les changements climatiques avec dextérité selon toutefois une palette vive et lumineuse, des compositions en aplats juxtaposés aux accents pop. Les jours s’égrènent, le confinement s’achève et le printemps laisse place à l’été, à l’automne puis à l’hiver. Hockney n’a pas seulement peint le printemps mais une année entière. Il réalise une frise mesurant quatre-vingts mètres de long et dépeignant le renouveau immuable de la nature.

Présentée dans la grande galerie du Musée de l’Orangerie, elle fait penser aux Nymphéas de Claude Monet, visibles au sein du musée que nous pourrons voir ou revoir.

Tarif : 23 € – Responsables de la sortie : Colette FELISAZ & Joëlle EGRET

Conférence assurée par Odile DECHELOTTE de Connaissances sans Frontières

Laisser un commentaire