La Collection Morozov, Icônes de l’art moderne – Jeudi 27 janvier 2022

RDV à l’entrée de la Fondation Vuitton – 8 avenue du Mahatma Gandhi – Bois de Boulogne – 75116 PARIS  pour un 1er groupe  de 10 personnes à 14h15 et pour un second groupe (5 personnes) à 14h45. 

Moyens de transport – métro : Les Sablons (+ 950 m à pied) – Bus : 73 – Navette : Charles de Gaulle-Etoile, sortie avenue Friedland (1 € à régler par carte bancaire dans la navette – fréquence  toutes les 20 minutes.

L’exposition rassemble 200 chefs-d’œuvre de la collection d’art moderne français et russe des frères Mikhaïl et Ivan Morozov. C’est la première fois que la collection voyagera hors de Russie.

Elle constitue le second volet du thème Icônes de l’art moderne, organisée par la fondation Vuitton en partenariat avec le musée de l’Ermitage, le musée des Beaux-Arts Pouchkine et la galerie nationale Trétiakov. Elle fait suite à l’exposition Chtchoukine que nous avions visitée en 2017.

Philanthropes des arts, les frères Mikhaïl et Ivan Morozov ont dominé la vie culturelle moscovite à l’aube du XXe siècle, au même titre que les Trétiakov, Mamontov, Riabouchinski et Chtchoukine. Ils se distinguent particulièrement par leur soutien inconditionnel à l’art contemporain européen et russe qui contribuera largement à la reconnaissance internationale des peintres modernes français.

 

Avec le conseil des principaux marchands d’art parisiens Paul Duraud-Ruel, Ambroise Vollard… les Morozov réunirent plus de 250 peintures et sculptures emblématiques de l’art de Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Renoir, Monet, Matisse, Marquet, Derain ou Picasso ainsi que des ensembles décoratifs monumentaux de Bonnard et Denis ou des bronzes de Rodin, Claudel et Maillol. Ils s’attachèrent également à collectionner l’art contemporain russe en rassemblant près de 400 tableaux modernes de l’école russe représentée par des artistes des mouvements réaliste, symboliste, impressionniste et postimpressioniste tels Vroubel, Korovine, Golovine, Sérov, Outkine mais aussi Larionov, Machkov, Kontchalovski, Sarian ou Konenkov.

Nationalisées en 1918, ces collections ont permis de créer le premier musée d’art moderne au monde : le musée national d’art moderne occidental dans l’hôtel particulier d’Ivan Morozov à Moscou en 1923. A partir des années 1930 et jusqu’en 1948, leurs collections ont été progressivement réparties entre les différents musées russes.

La fondation Vuitton ne permet pas aux guides conférenciers d’accompagner des groupes. Cependant, des micro-visites nous permettront de découvrir progressivement l’exposition en compagnie d’un médiateur culturel, organisées, en semaine, toutes les 30 minutes. Nous pourrons aussi déambuler à notre rythme avec une sélection commentée d’œuvres majeures, agrémentée des commentaires de la commissaire, disponible en téléchargement gratuit sur l’App store et sur Google Play, surtout n’oubliez pas vos écouteurs.

Tarif : 12 € – Responsables de la sortie : Denise MEUNIER & Jocelyne POULIZAC

Visite libre.

 

 

Laisser un commentaire