Décès de Marie MAILLARD

Entrée dans l’institution en novembre 1945 lors de l’absorption des caisses de compensation professionnelles par la Caisse Centrale d’Allocations Familiales de la rue Viala. Elle travaille alors au fichier Cardex. En 1954, elle participe à la mise en  place du centre de formation. Qui n’ a pas une anecdote à évoquer à propos de Marie Maillard  à « l’école professionnelle » : Christiane Guillot se souvient d’elle en 1955 , Jacqueline Bastid en 1958, début 1960, Jacqueline Cosson l’y rencontre, tout comme Christiane Bruneau en 1965…  soit au cours théorique, soit sur les fiches fictives, dans différents locaux : rue Viala, rue du Cherche Midi, rue Vivienne, rue de la Chaussée d’Antin, rue de Liège…

Puis, en 1967, sa connaissance très pointue de la législation la conduit tout naturellement au Bureau d’Etudes et des Méthodes (B. E. M) pour mener à bien la politique de la déconcentration.  En 1973, elle participe à la création de la Réserve Opérationnelle.

En 1973, elle prend la direction de la 3e unité de gestion de Nanterre,  puis en 1979,  celle des deux circonscriptions de l’Essonne (8e et 9e) installées rue du Dessous des Berges dans le 13e arrondissement de Paris.

En mai 1981, elle ouvre à Evry, au coeur de la ville nouvelle, la 8e Unité de Gestion où elle terminera sa longue carrière en juin 1983.

Femme énergique, excellente organisatrice, elle avait un management humaniste.

Elle sera adhérente de l’AMICAF de 1983, date de la création à 2021. Fidèle parmi les fidèles, elle participera aux assemblées générales, aux repas annuels, à de nombreux voyages : celui des Cyclades en  2013 fut le dernier.  La visite du cimetière russe de Sainte Geneviève des Bois, le jeudi 6 mai 2010, en compagnie, notamment de Josette Mésance et Jacqueline Reinaud, fut également sa dernière participation aux activités de l’association.

Ses obsèques auront le mercredi 2 février 2022 à 14h30 en l’église Sainte Geneviève à Sainte Geneviève des Bois. (193 route de Corbeil)

 

Laisser un commentaire